Arh Meg'Idor
Forum déconseillé au moins de 18 ans.. Nous laissons libre cours à notre imagination et ce dans tous ses dérivés. Si vous décidez de nous rejoindre c'est en connaissance de cause. En aucun cas le staff sera tenue pour responsable de vos actes. Membres respectueux et conviviaux bienvenue, autres passez votre chemin. A présent : Choisissez votre camp.



 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Héméra arrive ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Héméra
Adepte de la magie universelle
Adepte de la magie universelle
avatar

Féminin Messages : 41
Date d'inscription : 06/09/2013
Localisation : Invisible

Lexique des pouvoirs
Niveau: Zétas
Spécialité: Conservation
Points: 0

MessageSujet: Héméra arrive ♥   Sam 21 Sep - 0:36

» Héméra «


Crédits Avatar Devianart
Fiche du Personnage
Surnom: Lilas / Cristal / Light / Sun .... trop sans doute pour les dires tous
Age : apparence 24 ans réel 274 ans, zétas 300 ans
Nationalité : Européenne (ancienne avant Arh Meg'Idor)
Situation familiale :.... je ne sais plus
Statut : compliqué
Orientation sexuelle : hétérosexuelle
Emploi/Etudes : étudiante en sociologie (en apparence)
Groupes : zétas + shh c'est un secret ;)
Spécialisation envisagée : humm je crois que je n'ai pas à remplir ce genre de choses moi
Armes (pas obligatoire) : Épée de Lumière, Bouclier de Réflexion
But ou objectif : Humm pas facile à expliquer rares sont ceux qui peuvent saisir les objectifs de cette zétas ^^ enfin on peut déjà annoncer tenter de reconquérir celui qui la hante
Autres :
code du règlement:
 
Comment avez vous trouvé le forum ? : Je l'ai créée avec Démétryos, enfin je crois il faut que je lui demande xD DEMEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE
Remarques ? :

Points forts / Points faibles
Qualités: ○•○ Joueuse ○•○ Subtile ○•○ Attirante ○•○ Mystérieuse ○•○ Tendre ○•○ Passionnée ○•○ Loyale ○•○ Fidèle ○•○

Défauts: ○•○ Impulsive ○•○ Rancunière ○•○ Entêté ○•○ Rebelle ○•○ Indisciplinée ○•○ Manipulatrice ○•○ Sarcastique ○•○ Maladroite ○•○

Aime:  ○•○ Démé ... heu ... ○•○  L’honnêteté  ○•○ La franchise ○•○ La nature ○•○ La lumière ○•○

Déteste: ○•○ Les fourbes ○•○ Les menteurs ○•○ Les tricheurs ○•○ Les voleurs ○•○

Physique

Héméra c'est 1m65 de grâce pour 60 kilos d'élégance, une proportion parfaite pour les formes harmonieuse de la jeune femme. Son apparence est celle d'une jeune demoiselle de dix neuf ans à peine, pourtant derrière ses yeux saphirs ce sont des centaines d'années qui ce sont déroulées. Des yeux captivants et qui ne dévoilent pas leur secret rajoutant une touche à l'énigme de l'étudiante pulpeuse. Ses iris sont de couleur bleu à vert océan, la couleur semble changer et varier au gré des humeurs de la jeune femme.
Une chevelure longue de couleur rose, crinière indomptable de la demoiselle qui lutte souvent pour avoir ses mèches folles disciplinées. Bien que de taille moyenne la jeune fille attire les regards, le mystère qui l'entoure semble presque flotter autour d'elle telle une aura. Elle sait pourtant camoufler celle-ci avec adresse et seul ses semblables à proximités direct peuvent sentir ses points de téléportation.

Ses tenues sont variées, en général ce sont des jupes taillées droites fendues sur le côté ou bien un short à multiples poches. Des débardeurs ou tee shirt décolleté ou bien des chemisier suivant le métier qu'elle incarne quand elle en a un. Car en effet malgré son apparence de jeune femme au fil du temps elle a incarné bien des rôles, les vêtements étant souvent liés à ceux ci elle a cependant gardé la même chose à travers le temps et les mondes. Ce sont deux objets, le premier est une épée de lumière, longue elle fait à peu près un mètre pour rien que la lame, dans un matériaux à la fois résistant et léger. Cette arme peut suite à une invocation magique se dédoubler en deux objets parfaitement identique. Le second est un bouclier de réflexion, suivant la puissance de l'attaque ce bouclier permet de retourner à l'envoyeur son attaque.

En cas d'attaque ses vêtements se changent en une armure noire et blanche couvrant les partie les plus vulnérable tout en laissant une grande liberté de mouvement. C'est la même que lors de sa vie de Zétas, un moyen pour se faire reconnaître par ces semblables bien qu'elle ne recherche pas forcément leur compagnie. Cette armure faite de zétian issu lui aussi du monde Zétas est résistant aux armes matérielles comme à la magie fournissant une protection importante à la jeune fille.

Caractère

Comment définir ce mélange de feu et de compassion. Héméra n'avait jamais apprécié sa vie de Zétas, se battre sans cesse et tout le temps c'était une vie qu'elle ne regrette pas. Douce de nature se trouver dans un monde perpétuellement en guerre l'avait peu à peu transformée. Elle devint secrète cachant peu à peu les émotions et les contenant en elle. Ce n'est que lors de son "retour" sur Terre qu'elle s’investit dans quelque choses. Elle n'oublie pas ses trois cent cinquante années de combats acharnés mais elle est quelque part heureuse que le sort ait réussit à l'entrainer dans ce monde.

D'un naturel calme et joueur c'est une jeune femme pleine de vie, adorant le soleil et se bronzer. Zétas de la lumière elle aime tout ce qui brille, en particulier le strass, et les objets qui réfléchissent les rayons lumineux. Un amour immodéré pour les diamants elle préfère cependant les voir exposer sur les autres, surtout sur ses ennemis. Rien de tel que de se servir contre eux de ces objets qui réfléchissent la lumière en arc en ciel destructeurs. Quitte à donner une correction que ce soit une de bon gout est également mieux.

Elle est vive et amusante, pourtant vous ne saurez jamais si vous êtes parmi ses amis ou bien tout simplement juste une connaissance pour elle. Elle ne livre pas vraiment ses sentiments même si elle les laisse deviner quand elle est énervée ou surprise. Toutefois c'est une experte en frustration, elle s'amuse à disparaître en général après avoir laissé entendre qu'elle dispose de certaines informations importante.

Histoire

Héméra, ou plutôt Sara, mais ce prénom là c'était avant. Elle était bien plus que ce simple prénom avant de se trouver choisie et de fusionner avec la Lumière. Zéta de lumière, étrange tout de même qu'elle soit ainsi devenue quelque chose qui l'avait dépasser dans les premiers temps. Elle était née en vie humaine il y a si longtemps que ses propres souvenirs s’effaçaient parfois. Pourtant elle se forçait à se les rappeler chaque soir comme maintenant chacun d'eux. Une sorte de petit rituel qu'elle aimait répéter comme un rutiel pour ne pas se confondre dans la lumière. Cela faisait maintenant ... Même les jours étaient difficiles à compter, le temps s'écoulant de manière répétitives, chaque jour de nouveau combats, chaque jour de nouvelles batailles. Reprenons avant, bien avant que tout cela ne commence, bien avant qu'elle ne devienne celle qui avait été choisie pour changer les choses.

Voici donc la terre, nous sommes en l'année 2050, les gouvernements sont en paix relatives suite au divers bouleversement climatiques. Suite à des années dures les européens ont du se résoudre à revoir tout leurs systèmes qui est maintenant plus dur pour tous. Chacun est récompensé à mesure des efforts qu'il fait, aussi pour les études seuls les meilleurs et ceux qui s'investissent parviennent à atteindre des niveaux d'études avancé. L'argent n'est plus le moteur des choses, c'est l'intérêt de chaque personne qui est mis en compétition. Aussi c'est un peu par hasard qu'Héméra âgée de quinze ans entre dans l'université principale. Petite mais élancée la jeune fille dont les cheveux ont des reflets roses prononcés ne passe pas inaperçu. Elle est belle et intelligente, la seule difficulté est en fait de l'approcher car en général elle ne se déplace jamais sans ses amies. Une petite bande joyeuse qui sait s'amuser tout en n'oubliant pas ses études.

C'est pendant une soirée que l'adolescente porte son regard sur quelqu'un qui allait être important dans sa vie même si elle le remarqua plus pour son physique au départ.
Des yeux gris acier, des cheveux blanc cassés presque gris, et une taille conséquente qui attire le regard sur lui. Elle le fixa une grande partie de la soirée, incapable de se lancer malgré son aplomb face aux hommes elle était à l'époque très timide. C'était également la raison pour laquelle elle restait avec ses amies le plus souvent, aller vers les autres n'était pas vraiment son fort aussi elle se contenta de le regarder toute la soirée avant de quitter l'établissement tôt avec ses amies. Est ce qu'il avait sentit son regard sur lui peut être. En tout cas elle allait restée captivée par son regard longtemps. Pendant des jours elle avait hésité avant d'oser aller lui parler, mais même cela la première rencontre était assez catastrophique. Elle était à la bibliothèque et avait du mal à attraper un livre sur une étagère assez haute aussi quand quelqu'un vint l'aider elle voulut dire merci avant de rougir et de se tétaniser devant lui.

La zéta de lumière se réveilla, rouvrant ses yeux azuré sur la nuit noire et se leva faisant quelques pas. C'était son domaine à lui maintenant, les ténèbres. Sa main frôla le bijou sur sa poitrine, si lors de son passage dans le monde zétas elle avait perdu tout ses atours humains ce bijou à lui seul lui été resté. Les autres ne comprenaient pas vraiment son engouement pour son passé mais c'était pourtant ce qu'elle n'avait jamais voulue oublier. Elle se décida à ne pas dormir et avança lentement sur le chemin, les étoiles éclairant son chemin repensant à sa vie bien avant qu'elle ne devienne ce qu'elle était à présent. Elle prit entre ses doigts le pendentif et le porta à son regard en murmurant tout bas un prénom « Aziel..... » Est ce que seulement il se rappelait lui de ces moments là ? Elle en doutait, quand elle parlait avec les autres tous ne se rappelaient plus leur souvenirs terriens. C'est pour ça qu'elle faisait ses exercices de mémoires, pour ne pas perdre comme eux ce qu'elle chérissait le plus. Elle s'installa sur une marche du palais de lumière, saluant les gardes dans leurs ronde et perdit son regard dans les cieux une nouvelle fois repensant à leur première deuxième rencontre un sourire d'amusement se dessinant sur son visage.

C'était la nuit ou le jour, elle ne se rappelait pas bien du moment, elle savait juste que c'était un moment où elle était seule. Ils avaient été nombreux depuis sa disparition à vouloir consoler la jeune fille sans qu'elle n'accepte de se faire approcher par qui conque. Étrange n'est ce pas comme son obstination pouvait énerver les autres. Elle était donc seule quand un éclat de lumière semblant venir d'elle même avait envahit l'espace et l'avait emportée dans le monde des zétas. Elle se rappelait cette douleur intense qui la fit se réveiller avant de s'évanouir à nouveau durant des heures et des jours, comme si son propre cœur était brisé physiquement. Après des jours et des jours il lui semblait qu'elle avait heurté le sol violemment comme si on l'avait jetée. Comme si cela ne suffisait pas à la douleur se mélangeait une série de souvenirs tous plus flous les uns que les autres, des mémoires qui ne lui appartenaient pas et qui se mélangeaient encore et encore dans son esprit.

Oui ça n'avait pas été très agréable c'est sur aussi quand elle sentit qu'elle pouvait bouger un petit peu elle avait renvoyé la bile qui lui emplissait la bouche par terre. Si elle avait su qu'il y avait quelqu'un non loin et bien peut être qu'elle n'y aurait en fait pas fait plus attention que ça. Là elle avait plus l'impression que son corps se disloquait et que son coeur s'arrêtait avant de repartir de plus belle. Après quelques instant elle entendit donc une voix près d'elle poser une question stupide quand on voit ce qu'elle venait de faire aussi sa réponse fusa mordante.

-Est-ce que ça va ?

- Ouais ouais je vais bien sauf que j'ai l'impression de recracher mes tripes  .... puis elle redressa la tête pour poser son regard furieux sur lui Bien sûr que ça va pas connard !!

Oh putin de merdia, qu'est ce qu'il foutait là ? Il avait beau avoir une armure et d’imposantes armes, elle l'aurait reconnu entre milles. Ces yeux n'avaient pas changés, ils étaient toujours aussi envoutant. Des larmes apparurent dans les siens, rebaissant la tête alors qu'en plus des souvenirs qui se mélangeait dans son esprit se mêlait joie, bonheur et colère. Il l'avait abandonnée, c'était quand il y a 2 ans pour elle, elle l'avait attendu toute la soirée, c'était celle qu'elle s'était promise de dépasser sa peur et de franchir le pas avec l'homme qu'elle aimait. Et il n'était jamais venu, ni le lendemain ni les jours suivant, s'étant comme évaporé dans l'atmosphère.

-Tes souvenirs peuvent te sembler flous mais c'est normal, j'ai tué ton prédécesseur à sa demande, le pouvoir qui était en lui est parti chercher un nouvel hôte, en l'occurrence toi ...Il resta quelques instants silencieux avant de continuer : Mais dis moi, comment t'appelles-tu, jeune zéta ?

Lui commençait à parler, de choses qu'elle ne comprenait pas, de zétas machin chose, de pouvoirs et qui semblait parler d'elle. Le pire fut le coup final quand il lui demanda son nom. Elle fit un effort sur elle même, elle avait faillit hurler de toute la forces de ses poumons mais une grande lassitude remplaça sa colère. Elle s'était préservée pour quelqu'un qui l'avait oubliée. Reléguée au statut d'inconnue pour lui, elle lui répondit la voix si basse et cassée qu'il n'allait sans doute rien comprendre.

- J'étais donc si peu importante pour toi que tu m'as oubliée..... Elle ravala ses larmes et se replia sur elle même parlant légèrement plus fort lors de la phrase suivante -Tu m'as déjà brisé le cœur une fois, tu peux bien prendre ma vie si tu le souhaites ...

Elle  resta immobiles quelques secondes avant de se forcer à se relever, les pensées se calmaient légèrement dans le tourbillon de son esprit. Une pensée se détachant des autres, pressante et en même temps bienveillante, lui disant de suivre un chemin, lui donnant un lieu dans lequel elle devait aller, et où tout deviendrait clair. Elle se fit confiance, elle pensait que c'était son instinct ou n'importe quoi pourvue simplement que cela l'éloigne de lui pour le moment. Elle déchira un morceau de sa tenue avant de cracher un reste de bile et essuya ses lèvres doucement laissant le tissu tomber sur le sol. Elle sentit un pouvoir monter dans son ventre et ferma les yeux avant de répondre à son fiancé qui l'avait oublié, voulant juste lui faire savoir quelque chose avant de se laisser guider par sa voix intérieure.

-Je n'ai plus besoin de toi.

Même titubante et sans doute à moitié choquée des derniers évènements, elle avait sa fierté, sans doute mal placée, sans doute à moitié inconsciente du danger mais elle s'en fichait, il parlait dans son dos alors qu'elle titubait s'arrêtant pour prendre son souffle alors que les dernières paroles d'Aziel lui parvenait.

-Je vois, mais je vais quand même te dire ceci, ne serait-ce que par tradition : fais simplement le vide dans ta tête, écoute ta voix intérieure et tu devrais savoir quoi faire le moment venu, nous nous reverrons ...

Elle s'en ficha, elle avait trouvée seule, son instinct était déjà à l'affût alors qu'elle se laissait guidée par la lumière qui la happa, atterrissant de nouveau durement sur le sol roulant jusqu'à toucher un mur. Au moins elle était loin de lui, elle resta allongée sur le sol de la pièce, ne se préoccupant pas tellement de l'endroit que c'était la voix comprenant qu'elle avait besoin de silence et surtout de calme n'insista pas. La jeune fille rouvrit les yeux le lendemain, les membres ankylosés elle se redressa et examina son environnement. Ca ressemblait à une chambre d'érudit, de longs parchemins étaient disposés de toutes part dans tous les sens, poussée par la curiosité elle s'installa dans un coin et commença sa lecture.


A chaque mot lu il lui semblait les reconnaître comme si elle avait écrit cette odyssée. Elle referma les yeux et laissa la voix de ses "anciennes vies" lui expliquer sa présence, son état, et surtout sa mission. Le porteur de Lumière, son prédécesseur direct avait achevé la dernière part du plan qui avait été créé lors de la première querelle des zétas. Aphollian l'un des premiers zétas de Lumière l'avait créé lui même en le cachant à ses semblables. Le but final était de sauver la planète et ses habitants. En effet la magie première qui leur permet de revenir continuellement à la vie n'avait pas de sens selon lui. Et plus encore, cette guerre perpétuelle devait cesser quitte à ne sauver qu'une partie de leur peuple.

La jeune fille ne comprenait pas tout, aussi calmement et des jours voire des mois entier elle s’immergea dans ce que ceux avant elle avait établie. Dans chaque clan, à différentes périodes et surtout en secret il y avait eu des contacts "pacifiques" entre zétas. Les fondations du plan avaient été mises en route plusieurs centaines de siècle avant ce jour là. Mais avant de pouvoir se lancer dans sa quête elle devait apprendre à maitriser ses pouvoirs. La lumière en elle même est facile à voir mais pas à contrôler.
Comme l'air ou les ombres, la lumière reste intouchable. On ne peut palper l'élément aussi les entrainements sont longs et difficiles jusqu'à ce qu'un jour une sphère de lumière se déplace à la volonté de la jeune femme.

A ses entrainements il faut ajouter les autres zétas qu'elle croisait alors qu'elle suivait les pas de ses prédécesseurs. Chaque quête accomplie renforçait sa force mais aussi son adresse et sa vitesse. Les temples qu'elle visitait étaient truffés de pièges et de monstres de toutes sortes. Chaque batailles était plus violente que la précédente, mais c'est avec entêtement que la jeune fille se sortait des situations les plus dangereuses. Une centaine d'année plus tard elle avait réunit tout les parchemins et lignages des personnes à contacter.


La zéta de lumière ouvrit les yeux sur l'aube qui se levait, le temps était compté et elle le savait maintenant, cela n'allait plus tarder. Elle se redressa et siffla Wither, l'immense cheval se matérialisa près d'elle, près à être chevauché. Harnachement de bataille, l'immense étalon de lumière piaffait d'impatience devant sa cavalière qui sauta souplement sur son dos. Assez de souvenirs pour le moment, elle se focalisa sur sa destination, attendre les autres était son point fort, elle aimait à surprendre ses adversaires et aujourd'hui elle devait être digne de sa mission. Zécron, zétas des marées était sa cible aujourd'hui, elle ne savait pas encore si cet homme était celui qu'elle devait voir. Elle ne sentait les choses qu'une fois face à la personne mais elle savait aussi qu'avec la réunion de ce soir elle n'avait pas droit à l'erreur, comme la fois où elle avait croisé le zéta de l'air Atôme. Elle avait manqué de prudence ce jour là, ce n'était pas le moment de se laisser dépasser, elle ferma les yeux et visualisa sa destination. Contrairement à ses amis de la lumière elle aimait utiliser les rayons de celle ci pour se transporter d'un endroit à l'autre. Elle apparue sur une plage et aussitôt elle fronça les narines, un peu déçue des odeurs et surtout de ce qu'elles présageaient. Elle avança lentement sur la grève, Wither piaffant en sautant souplement au dessus de vagues quand elle sentit la présence d'Océanos. La zeta de la lumière mis pied à terre pour s'approcher du zéta de l'eau qu'elle connaissait. Si seulement leurs deux clans les avaient vu à cet instant peut être le destin d'Epsilon aurait été différent.

Leur première rencontre remontait à un siècle, la zéta de la lumière était allée cherchée dans une grotte un parchemin et son chemin avait croisé celui de Xéros, zéta de l'air. Il lui était tombé dessus et l'avait enlacés avant de suspendre son geste et reculer. Il l'avait alors toisée avant de la défier pour un combat à mort, Héméra peu surprise, rares était les zétas qui ne vous attaquait pas juste après les présentations, allait acceptée quand un autre zéta fit son apparition. Celui ci c'était interposé, regardant d'abord Héméra avec un air peu engageant il finit pourtant par empêcher la bataille.
La jeune zéta avait bien compris qu'à cet instant entre eau et air c'était plus que du respect, elle n'avait pas demandée plus loin et était juste restée en contact avec Océanos, l'un et l'autre finalement trouvant dans leur combat ce même sentiment de lassitude. C'était à cet instant qu'Héméra avait saisit le sens final du plan imaginé par son ancêtre.

Plus le choix elle n'avait plus le choix et il était le dernier de la liste de toute façon et le seul dont le profil corresponde parmi les zétas des ténèbres. De plus la date du rendez vous approchait à grand pas elle n'avait donc plus d’échappatoire, le cercle ne pourrait se faire qu'avec un membre de chaque faction. C'est donc une Héméra résignée qui partit à la recherche de Démétryos. Malgré le temps écoulé, deux cents ans ce n'est pas assez à son goût pour faire passer la rancœur de son ancienne vie. Surtout que malgré elle, elle savait quand la suivait, quelque part elle ne savait pas quoi en penser, et de l'autre elle refusait simplement d'y réfléchir. Elle se matérialisa donc devant son ex fiancée de son ancienne vie. Le toisant du regard et tachant de ne pas se hérisser au sourire qui apparu sur ses lèvres pendant qu'il lui demandait en quel honneur et après une absence longue elle venait se présenter à lui. Gardant pour elle ses émotions, exposant simplement l'heure et le lieux du rendez vous, elle l'invita donc à se joindre au groupe pour la date prévu avant de disparaître sans un regard supplémentaire.

Elle passa les trois jours qui suivirent dans la retraite de Bjarke, rassemblant tous les écrits et surtout se préparant mentalement. Le plus difficile restait à faire, le plus dangereux pour elle car elle serait sans doute la seule désarmée face aux autres. Elle arriva une journée en avance sur l'île du vent. Ni ombre, ni lumière, pas réellement de terre et pas réellement d'air, un volcan qui la faisait avancer et des lacs dont l'eau s'écoulait sans fin. L'endroit le plus neutre de toute cette planète sans aucun doute. Elle apprêta l'endroit en gardant cette esprit d'équité, chaque siège était à égale distance des autres, chaque verre pareil à son voisin. Pour finir sur la table elle plaça le parchemin millénaire à distance égale de tous. Elle s'installa à son siège et médita tout le restant de la nuit et de la journée suivante avant de se lever à l'approche du crépuscule. Arriva en première le zéta de l'eau, Océanos, les second exæquo furent Xéros zéta de l'air et Melphor zéta de la terre. Nexuss, le zétas du feu suivit peu de temps après et chacun s'installa en toisant les autres ne comprenant pas trop la présence d'ennemis potentiels. Il n'en manquait qu'un qui arriva en retard comme si il voulait justement l'énerver elle par ses actes. Une fois que Démétryos fut installé elle prit la parole.

-Vous vous demandez tous pourquoi vous êtes ici ... Hé bien c'est simple, si vous regardez sur cette table, vous y trouverez un arbre généalogique remontant au temps des premiers zétas. Elle leur laissa quelques secondes pour que tous y porte le regard.

-Vous pouvez chacun y retrouver des noms qui vous seront familiers.

Elle s'amusa avec des effets de lumière à faire ressortir certain nom clef de l'histoire de ce monde. Certain rougeoyant pour les zétas du feu, d'autre bleuté pour les zétas de l'eau, d'autre bien plus sombres pour les zétas des ténèbres.

-Le point commun entre chaque personnes autour de cette table elle marqua une pause sachant que c'était l'un des instants décisifs est que quelque part, dans vos précédentes incarnations, vous avez voulu changer les choses et faire cesser cette guerre insensée.

Soudain, l'un des zétas s'exprima, c'était Xéros, celui de l'air.

-C'est stupide ! Nous sommes des zétas, notre nature est de faire la guerre, aussi loin que mes souvenirs remontent, mes prédécesseurs n'avaient d'yeux que pour les combats. Dire que l'un d'eux est pu penser ramener la paix est tout bonnement absurde !

Elle savait que cela n'allait pas être facile, ses prédécesseurs avaient tracé un chemin et à cet instant elle se demandait si elle saurait faire entendre raison à cet assemblée. Son regard se voila légèrement quand Démétryos prit la parole à son tour.

-Effectivement, je me pose beaucoup de questions en ce moment à propos de tout ça et il n'y avait pas que moi, certain de mes prédécesseurs aussi. Certes, certains noms de zétas de l'air sont célèbres, mais le sentiment que j'éprouve en prononçant ses noms ne sont pas associés à la paix, bien au contraire ...

Héméra reprit la parole rapidement avant que la discussion ne dégénère totalement.

-Suffit ! Je ne me suis pas taper des millénaires de lecture pour rien ! Je sais exactement qui vous êtes et qui vous avez été ! Elle frappa violemment la table pour capter l'attention de tous. Chacun d'entre vous, que ce soit dans cette vie ou dans une autre, a voulu faire changer les choses, mais en action isolée, c'est inutile. C'est une action conjointe qui nous permettra d’améliorer ce monde et de pouvoir enfin vivre en paix !

Océanos posa une main apaisante sur le bras de Xéros pour le calmer.

-Laisse la finir, je suis sûre que notre place est ici aujourd'hui.

Contre tout attente, le zéta de l'air se rassit sans rajouter un seul mot, Océanos adressa un franc sourire à Héméra, elle lui en était reconnaissante et après tout la zéta de la lumière devait être la seule dans leur secret, peut être un autre signe mais seule le zéta de l'eau pouvait le dévoiler.

-Continue je te pris.

-Ce que j'ai pu remarquer dans chacune de mes rencontres avec chacun d'entre vous c'est que nous n'en sommes pas venus à nous battre, ce qui est le premier signe qu'une paix est possible.

Melphor intervient finalement.

-Peut-être, admettons. Peut-être que je ne t'ai pas attaqué toi, mais lui, je lui broierais bien les côtes avec mon marteau !

-Oh ? Tu es encore vexée pour la dernière fois ou je t'ai laissé au sol, agonisant ? Si tu veux, je peux te péter la gueule si fort, ici et maintenant, que tu ne t'en relèvera vraiment plus !

La zéta de la lumière commençait à perdre patience, chacun d'entre eux était conditionné depuis des millénaire pour une seule chose pourtant elle tint bon. Elle les laissa exprimer tous leur différents passé voire antérieurs. Elle ne pouvait pas réparer le passé mais elle voulait changer l'avenir, malheureusement le destin se mêla une nouvelle fois de leurs vies. Wither fut le premier à réagir, couchant ses oreilles il poussa un hennissement rugissant, l'étalon de guerre fonça alors sur sa cavalière figée qui n'eut comme seul réflexes que pousser les personnes sur le chemin du cheval pour ne pas qu'elles soient blessées. En faisant ça c'était son propre équilibre qu'elle avait sacrifié aussi quand Wither la percuta elle bascula en arrière et sentit ses cheveux s'électriser. Son regard fut un instant terrifié avant de fermer les yeux et de sceller son destin en basculant dans la faille qui venait de s'ouvrir derrière elle. Elle ne vit donc pas le cercle sous ses pieds s’agrandir et engloutir après elle les 5 autres zétas présents. Un instant plus tard les hurlements cessèrent sur l'île tandis que le portail se refermait et que toute traces et montures diverses de la réunion avaient disparus.

Elle chutait sans fin, comme si elle traversait temps et espace, cette sensation elle la reconnaissait sans vraiment la ressentir, c'était une force qui l'attirait d'un monde à un autre. Elle finit sa chute en heurtant le sol violemment , restant sonnée alors que le monde autour d'elle résonnait de hurlements divers et variés. Wither hennissait fortement avant de s'enfuir au galop, laissant la zéta de lumière abrutie sur le sol entourée des autres zétas. Sans préambule et après avoir repris leurs esprit 3 d'entre eux attaquèrent Héméra qu'ils jugeaient responsable de leur transfert sur cette planète à première vue hostile.
Elle eu juste le temps de brandir son épée et bloqua leur attaques jointe avant de les repousser sachant qu'il lui restait maintenant peu d'espoir de calmer les autres zétas. Elle allait se résigner quand son ami se plaça face à elle interceptant Xeros, la laissant face aux deux autres, eux aussi interceptés par le zéta des ténèbres. Son regard se voila légèrement, entre douleur et bonheur, son existence à elle n'était peut être alors pas totalement indifférente à Aziel. Quand tous se calmèrent à peu près, conscients qu'une bataille entre élémentaliste allait sans doute ravager un peu plus cette planète la colère qui s'exprima fut celle de Démétryos, surprenant et choquant sans doute suffisamment chacun pour cesser le combat.

-BANDE DE DÉCÉRÉBRÉS !! Vous ne voyez pas ce qu'il se passe ? Vous ne voyez pas où nous sommes ? On est revenu à notre monde d'origine ! Là où on nous a enlevé à nos vies pour des siècles de guerre ! Si Héméra aurait voulu vous tendre un piège, elle ne se serait pas prise dedans !!

Le temps qu'ils regardent tous autour d'eux un seul regard ne se porta pas sur le paysage de désolation qui les entouraient. Celui d'Héméra était porté vers Démétryos, ne comprenant pas pourquoi il avait pris sa défense. Après trois siècles d'éloignement pourquoi aurait il eu un geste pour elle ? C'était quelque chose entre de l'espoir qui ne l'avait jamais quitté et sa force de caractère qui lui disait de ne pas y prêter attention. Elle se tourna effleurant sa main et la serrant un court instant dans ses doigts avant de la relâcher sans que les autres l'aient vu. Une façon de dire merci sans prononcer les mots au vu et au su de tous. Elle puisa dans ce simple geste la force de leur faire face à tous, son regard redevenu assuré et son épée de lumière disparaissant pendant qu'elle levait les mains pour leur montrer son désarmement. Pratique d'ailleurs cette arme qui se matérialisait quand elle en avait besoin, elle allait devoir travailler sur ça dans le futur, ça pourrait être pratique. Elle fit face aux autres et calmement leur exposa ce qui avait été son projet.

-Calmez vous, si j'avais voulut tendre un piège je ne me serais pas plongée dedans ... Ce que je voulais c'était faire une base sur laquelle une paix aurait pu se construire au fur et à mesure du temps.... Une paix que nous pouvons apporter à ce monde si nous y mettons tous du notre ! Elle eut un regard pour chaque zéta avant de reprendre : Je sais que ce n'est pas celle que mes ancêtres avaient prévu de sauver, mais nous en avons le pouvoir, à nous de faire en sortes de sauver cette planète... Je sais qu'on peut y arriver si nous nous unissons au lieu de chercher à nous battre entre nous...

Dans son regard on pouvait lire quelque chose comme l'espoir que tout n'avait pas été vain, que c'était leur destin à eux de faire en sortes que le berceau de vie des zétas reste préservé. En effet si jamais cette terre disparaissait, où donc les énergies allaient elles pouvoir aller pour chercher leur hôtes ? Elle laissait entrevoir à chacun la dimension de ses responsabilités, et chaque minute passée à réfléchir amplifiait le désastre. Elle posa son regard en dernier sur Démétryos, cherchant quelque part un éclat d'Aziel derrières ces yeux dorés, se mordant les lèvres avant de regarder les flammes qui amplifiaient plus loin. Elle ferma les yeux et paru plus posée qu'avant, déterminée elle à mettre toutes ses forces dans cette bataille qui s'annonçait difficile. Une fois que tous se furent mis d'accord chacun se lança dans la bataille, les monstres avaient beaux être en surnombre fassent au zétas ils étaient quand même faibles. Surtout en affrontant celui de leur élément opposé, les tornades qu'ils appelleraient bientôt failles s'ouvraient sur toute la planète. Celles ci semblaient déverser des milliers de bestioles, affiliées au même élément elles s'ouvraient de nouveau une fois une d'entre elles fermée.

Ils se séparèrent tous alors, pas un regard les uns vers les autres alors que tous s'éloignait vers la zone des failles de son élément. Elle eut un regard en arrière pour lui quand elle s'éloigna, quand se reverraient ils aucuns d'eux n'en avait d'idée. Elle grava son souvenir en elle pour ne pas l'oublier, peut être avec le fin espoir qu'il se rappellerait d'elle un jour peut être, tournant résolument la tête en appelant son étalon. Wither jaillit devant elle d'un éclair de lumière, elle sauta souplement en selle et disparut dans un nuage de poussière vers le nord. Elle galopa des jours et des nuits, ne rencontrant que désolation et ville dévastées sur son passage, elle fermait les failles qu'elle croisait, combattant vaillamment contre les monstres lumineux, licornes noires et autres monstres de lumière pervertit par ces portails d'une autre dimension.

Elle ne compta pas les jours, ni les nuits passées à combattre, souvenir douloureux de sa vie Zéta dans laquelle ces jours là s'étaient succédé sans fin. Jusqu'à maintenant, elle savait qu'ils avaient le pouvoir, elle dénombrait les failles de moins en moins nombreuses de son côté, mais comment savoir comment les autres s'en sortaient et s'ils avaient besoin d'aide. Elle parcourut les terres de lumière, sur toutes leurs profondeurs, ne trouvant que des vestiges de ses propres combats puis fit route finalement vers le tourbillon général, une sorte d'immense vortex dans lesquelles les monstres par milliers semblaient près à se déverser sur le monde. Comme s'ils s'étaient donnés rendez vous, chaque zéta apparus à un point du vortex, d'un seul pas nous nous sommes avancés brisant la barrière et engageant le combat. Combien de temps il dura elle n'en souvenait pas, c'était un enchainement de parades, de coups d'estocs, d'appel de magie, de coups d'épées. Chacun d'eux faisait appel à toute sa force et ses connaissances jusqu'à ce qu'enfin le dernier monstre succombe et que la faille ce scelle. C'est seulement une fois qu'ils posèrent les armes et qu'ils se toisèrent les uns après les autres que le bruit annexe leur parfum, des hourras puis des acclamations, des humains sortant des décombres les uns après les autres en les appelant par leur noms.

Les quelques heures qui suivirent étaient on ne peut plus étranges, chacun retrouvant famille acclamant leur "héros" comme ils appelaient les zétas. Héméra était surprise, elle rayonnait de bonheur aussi mais finalement elle s'échappa face à ses 'fans' ne voulant pas retarder plus longtemps sa visite. Elle utilisa son pouvoir, si quelqu'un remarqua son absence elle n'en su rien. Sa disparition n'avait pour but que retrouver sa maison et sa famille. De son lieu de vie elle ne retrouva rien, les lieux étaient pleins de cendres et de vestiges de bâtiments. Elle retint des larmes, de tous les zétas elle était la plus jeune et sans doute la plus attachée à sa vie d'avant. Pourtant elle se força à chercher quelques heures un signe que sa famille ait survécu. Seuls des vestiges de fondations représentaient la ville qui avait abritée sa vie auparavant. Elle fit ensuite une autre chose, cherchant un peu pour trouver trace des parents d'Aziel, ils n'habitaient pas très loin et avaient été très affecté par la disparition de leur fils ainé, pourtant attentive elle ne parvint pas à savoir si l'une ou l'autre famille avait survécu aux cataclysmes...

Déçue elle revint près des autres comme si de rien n'était, réapparaissant et ne montrant rien de son affliction. Si elle avait appris quelque chose dans sa vie de zétas c'était que les sentiments qu'elle éprouvait toujours était une exception parmi les autres. Tous ne vivaient que pour combattre, et cela les satisfaisaient apparemment... Elle était donc passée habile à déguiser ses humeurs paraissant heureuse sans l'être, de même pour la colère ou la douleur. En arrivant elle créa par magie de lumière de magnifique sphères qui éclairèrent la fête, souriant en laissant la magie illuminer tous et toutes, jouant de son élément pour satisfaire les crie de joie qui en demandait plus à chaque flamme d'énergie qui brillait dans le ciel.

Peu de temps après elle remarqua que Démétryos s'isolait, elle s'approcha doucement de l'enfant et le prit dans ses bras, le laissant exprimer sa douleur à l'écart des autres. Elle en voulut un instant à celui de l'ombre d'être à ce point insensible, elle savait pourtant qu'il n'était pas comme ça avant. C'était une déchirure perpétuelle de ne plus voir en lui celui qu'elle aimait toujours, il avait parfois ce regard argent qui la troublait malgré tout, elle serra l'enfant contre elle essayant de le rassurer. Pourquoi est il si semblable l'un et l'autre et pourtant si loin de pouvoir agir de la même façon face à une situation ? Elle le berça contre elle et ne lui promit cependant pas de lui apprendre, elle sentait la force instable de sa puissance et elle s'interrogea. Elle le confia ensuite à une femme non loin qui avait elle perdu ses enfants et promit cependant de venir l'aider et d'être présente pour elle si elle en avait le besoin. Entendant l'appel silencieux du zétas qui s'imposait à son esprit elle prit congé et disparu rejoignant les autres qui étaient arrivés. Elle n'interrompit pas le zéta des ténèbres et laissa les autres poser les questions.

Elle accepta comme les autres l'idée de Démétryos, restant cependant un peu réfractaire à celle-ci, certains n'avaient pas forcément la fibre professorale son regard glissant sur Nexus et Xeros. Elle n'exprima pas ses doutes à voix haute pourtant, acceptant de paraître en compagnie des cinq autres dans une salle déblayée face à une vieille caméra qui parvint cependant à passer leur message partout dans le monde. Elle prit quelques jours afin de décéler des survivants et de les orienter vers la ville qu'ils allaient recommencer à bâtir. Certains refusèrent de l'écouter, d'autres prirent différentes directions mais la plus grande majorité se dirigea vers la cité. Ensuite elle alla se placer au sommet de la plus haute montagne encore existante, laissant les autres rejoindre l'endroit où leur pouvoir était le plus fort et d'une même voix chacun prononça la même formule et le monde s'éveilla à la magie.

Ensuite vint le plus compliquer, reconstruire la ville fut le plus long travail de leur vie, seulement leurs éléments leur permirent de faire des "miracles" de nouveaux. La place d'honneur revint à Melphor après qu'elle eut réussit à détourner une rivière entière afin d’apporter l'eau, cet acte de magie poussée l'avait d'ailleurs laissée assez affaiblie mais seule Héméra sembla s'en inquiéter, en apparence du moins. Elle alla tout les jours apporter réconfort et les nouvelles sur l'avancement des travaux, les leçons pour ceux qui désiraient apprendre avaient été mise en place. Une fois la ville en partie reconstruite chacun s'était aménagé un endroit pour les donner, elle avait opté pour un temple de style ancien avec une particularité, chaque coin et recoin avait été étudié afin que la lumière éclaire sans cesse et parfaitement toutes les salles. De celles de base et d'entrainement jusqu'aux recoins cachés et privé de la zéta qui errait dans ces lieux. Deux générations plus tard les choses changèrent, les hommes autrefois pacifiques à l'égard de leur sauveurs, s’enivrèrent de leur pouvoir et rejetèrent les Zétas en les chassant. Aucuns d'entre eux ne fut cependant capturer, et encore une fois à chaque rite de passage d'évolution, ils répondent présent bien que grimé ou ayant changé d'apparence.

Quelques siècles plus tard peu de choses ont changées, matériellement la ville vie de magie et de nouvelles technologies, les zétas eux semblent avoir disparus. Totalement reconstruite à présent de nombreuses places et dédales permettent de faire le tour de toutes ses raretés. A commencer par les six temples, chacun dédiés à une part de magie ils restent impénétrables aux autres, les personnes utilisant un élément peuvent passer sans le voir devant le temple de l'eau par exemple. Peut être peut on considérer comme nouveaux ces quelques remous dans les ombres à cause de ceux qui tentent de ressusciter des démons passés. Héméra quand à elle, arpente toujours incognito les rues de la cités, aujourd'hui en apparence simple étudiante, elle garde pour elle ses pouvoirs. Illusion de son passé perdu elle vie simplement, ne jouant des tours que rarement, peu comprenne qu'en elle réside les pouvoirs de la lumière au premier abord. Il fait à présent nuit et c'est ses cheveux roses qui tachent de couleur ce toit. Perchée à son extrémité la jeune femme semble comme adresser un murmure à une ombre. Que fait elle donc avec un de ceux qui semble vouloir déclencher le chaos ? Cela malheureusement vous ne le saurez pas, puisque de ses pensées rien n'est captable. Une fois la rencontre terminée la jeune fille créa un papillon lumineux, messager inconscient de son importance il s'envola dans les airs vers son destinataire ténébreux. Est ce qu'il comprendrait le message cette fois ci ? Peut être, ou pas, seul le destin le sait.

Fiche créée par Madouce pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Héméra arrive ♥
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Attendez moi, j'arrive !
» meilleurs voeux pour la nouvelle annee qui arrive
» Une carte postale arrive 72ans après.
» Je n'arrive pas a me connecter
» Arrive en haut de l'aton mais ne fait pas 9 kilos

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arh Meg'Idor :: Règlement :: Présentations :: Présentations Validées-
Sauter vers: